Les plus grosses bagarres de NHL

Grosses bagarres NHLGrosses bagarres NHL

Alors que débute tout juste les play-offs 2021-2022 de la saison de NHL, nous avons souhaité vous faire plaisir en vous remémorant les plus grosses bagarres qui ont eu lieu lors d’un match de NHL. Le hockey sur glace étant un sport réputé pour ses contacts rugueux et ses nombreuses altercations, inutile de préciser que vous allez être servi.

14 mai 1987 : Flyers de Philadelphie vs Canadians de Montréal

Commençons directement par l’un des affrontements les plus marquants de l’histoire de la NHL. Tout se déroule 35 ans en arrière, lorsque les deux équipes terminent leur échauffement. Alors qu’elles commencent à regagner leurs vestiaires, Claude Lemieux termine son échauffement en tirant dans les filets adverses. Cette pratique, pourtant courante au hockey, ne plait pas à l’équipe adverse et une bagarre générale éclate.

De plus, les joueurs n’étaient pas encore en tenue renforcée, compte tenu du fait qu’ils étaient encore à l’échauffement. Ils ont donc dû ressortir avec de nombreux hématomes. Suite à cela, aucunes sanctions n’a été donnée par l’arbitre et le match a tout de même eu lieu dans une ambiance très tendue.

21 mai 1978 : Bruins de Boston vs Canadiens de Montréal

Encore une fois, nous retrouvons les Canadiens de Montréal, équipe la plus titrée de NHL avec 24 titres de champions. Ces derniers ont toujours entretenu une relation difficile avec les Bruins de Boston, leurs matchs donnant souvent lieu à des altercations. Mais la bagarre de 1978, qui opposa Stan Jonathan à Pierre Bouchard, restera dans les annales tant les joueurs étaient déterminés à en découdre.

À la suite de ce combat, les spectateurs ont tous salué les deux protagonistes pour s’être battu « comme des hommes ». C’est une preuve que la violence faisait partie intégrante du hockey sur glace et qu’elle était appréciée des supporters. Aujourd’hui les mentalités ont évolué et il serait improbable de voir la foule saluer les joueurs à l’issue d’une bagarre.

19 avril 2014 : Chicago Blackhawks vs Saint-Louis Blues

Les Chicago Blackhawks et les Blues de Saint-Louis se portent une inimitée profonde. Ces éternels rivaux ont l’habitude de se provoquer et de déclencher des petites altercations. Mais celle de 2014 fût particulièrement intense. Tout commença lorsque le joueur de Chicago, Brent Seabrook, asséna un violent coup à David Backes. Ce dernier, complètement assommé, resta sonné quelques secondes. Ses coéquipiers se sont alors rués vers Seabrook pour défendre leur camarade. Backes a tant bien que mal essayé de se relever pour participer à la bagarre et se venger, mais il était manifestement encore trop étourdi. Seabrook a été expulsé et suspendu pour trois matchs.

15 avril 2012 : Philadelphie Flyers vs Pittsburgh Penguins

De nombreuses bagarres ont eu lieu durant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2012. Mais celle opposant les Flyers aux Penguins était assez violente. Ces deux clubs étant rivaux, il y avait de grandes chances que la rencontre dégénère tant l’enjeu était important et donc la tension à son comble. Il a fallu alors que James Neal, joueur des Penguins, assène un sale coup à Sean Couturier, pour qu’une bagarre générale éclate. Les deux équipes se sont alors livrés à un véritable festival de coups de poing, qui est venu ternir cette fin de rencontre.

17 avril 2012 : Chicago Blackhawks vs Phoenix Coyotes

Nous ne pouvons pas conclure cet article sans parler du roi de la baston : Raffi Torres. Connu de tous les amateurs de hockey, il est notamment entré dans l’histoire de la ligue lorsque la NHL lui a infligé 41 matchs de suspension en 2015 !

"Il est notamment entré dans l’histoire de la ligue lorsque la NHL lui a infligé 41 matchs de suspension"

Son fait le plus marquant restera sans doute le coup très brutal qu’il donna au joueur de Chicago, Marian Hossa. Tandis que ce dernier se tordait de douleur, ses coéquipiers se sont alors tous jetés sur Torres afin de lui infliger une bonne correction. Les arbitres ont dû interrompre la partie le temps que la bagarre prenne fin et ce coup valu à Torres une suspension de 25 matchs.