Tout savoir sur la mi-temps Super Bowl 2022

mi-temps super bowl 2022

Au fur et Ă  mesure des annĂ©es et des Ă©ditions, le Super Bowl est rentrĂ© un peu plus dans l’histoire, pour devenir aujourd’hui l’un des Ă©vĂ©nements les plus suivis de la planĂšte.

La finale de la NFL dĂ©passe les limites de l’AmĂ©rique du Nord et a conquis depuis plusieurs annĂ©es dĂ©jĂ  le monde entier (commentĂ© en 25 langues dans 180 pays diffĂ©rents).

Nos bookmakers favoris pour parier sur le Super Bowl
1
  • Un bonus de 100 % jusqu'Ă  300 CAD
  • Des cotes Ă©levĂ©es, voire boostĂ©es
  • Un service client disponible 7j/7
2
  • Bonus exclusif de 100% jusqu'Ă  300$
  • 30 disciplines reprĂ©sentĂ©es
  • Une application mobile efficace
3
  • Un bonus de 100% jusqu'Ă  250$
  • 38 disciplines reprĂ©sentĂ©es
  • Des cotes gĂ©nĂ©ralement Ă©levĂ©es

Les artistes de la mi-temps de 2022

Pour le show au SoFi Stadium d’Inglewood, en Californie, les organisateurs ont dĂ©cidĂ© de choisir 5 artistes amĂ©ricains, les voici :

  • Eminem : le rappeur de 49 ans est la rĂ©fĂ©rence du rap amĂ©ricain par excellence. AprĂšs avoir eu un dĂ©but de vie compliquĂ©, il a su renverser la tendance, pour devenir une superstar mondiale, puis mĂȘme acteur dans 8 miles, un film retraçant sa vie. Au total, le natif de Saint Joseph a sorti 10 projets, dont le dernier en date, Shady XV sorti en 2014.
  • Dr Dre : le rappeur californien de 56 ans a plusieurs casquettes, celle de beat maker, de producteur, d’acteur, de rĂ©alisateur, d’artiste, de compositeur et de rappeur. Il rĂšgne dans le rap amĂ©ricain depuis des annĂ©es, et il est actif depuis 1984, soit depuis plus de 35 ans. MalgrĂ© le temps, il n’a composĂ© que 3 albums, dont le dernier en 2015 : Compton, a Soundtrack by Dr. Dre.
  • Kendrick Lamar : lui aussi pilier du rap US, sera bien prĂ©sent pour la finale de la NFL. Lui aussi natif de Compton comme Dr Dre, il est de 12 ans son cadet mais n’en reste pas moins iconique, grĂące Ă  ses quatre projets musicaux, (Section 80, Good Kid MAAD City, To Pimp a Butterfly et DAMN), et ses deux projets filmo-graphiques, dans The Defiant Ones et Power.
  • Snoop Dogg : le rappeur amĂ©ricain excentrique de 50 ans n’en est pas Ă  sa premiĂšre frasque, et est actif depuis 20 ans, en sortant son premier gros album, Doggystyle, en 1993, sous le label Death Row Records. Il n’avait encore jamais fait le show mi-temps du super Bowl, un nouvel accomplissement pour le californien.
  • Mary J. Blige : c’est la seule femme prĂ©sente sur cette finale. SurnommĂ©e comme la Queen of Hip Hop Soul, c’est aussi la seule star du Bronx prĂ©sente. NĂ©e en janvier 1971 Ă  New York elle a dĂ©jĂ  vendu plus de 40 millions de disques Ă  travers le monde, notamment grĂące Ă  ses titres Family Affair et Be Without You.

Les shows les plus mémorables du Super Bowl

EvĂšnement iconique de la finale, le show de mi-temps est tellement mĂ©diatisĂ© que les stars prĂ©sentes s’y rendent gratuitement. Nous vous avons fait un top 3 des shows de mi-temps les plus iconiques :

  • Justin Timberlake et Janet Jackson en 2004 : c’est clairement le show qui avait fait le plus couler d’encre aprĂšs l’affaire du « nipplegate », le scandale du tĂ©ton. À la fin de leur show commun, le chanteur amĂ©ricain Justin Timberlake avait arrachĂ© une partie du bustier de la chanteuse dĂ©voilant un sein ornĂ© d’un piercing.
  • Mickael Jackson en 1993 : un autre membre de la famille Jackson Ă  marquer le Super Bowl, et pas des moindres, vu qu’il s’agit du roi de la pop. Il est le premier a vraiment marquĂ© la NFL, et marque un tournant dans le show mi-temps. Ses interprĂ©tations de ses plus grands titres, Billie Jean, Balck or White, ou Heal the World ont mis en Ă©moi la foule qui ont scandĂ© son nom. MĂȘme au niveau des audiences audio visuels, l’évĂ©nement joue un grand rĂŽle, et la baisse des tĂ©lĂ©spectateurs a Ă©tĂ© Ă©norme lorsque les joueurs ont repris le jeu.
  • U2 en 2002 : c’est le premier Ă©vĂ©nement post attentat des tours jumelles. Le terrible attentat de 2001 a marquĂ© Ă  jamais les esprits amĂ©ricains et mondiaux, et c’est dans une atmosphĂšre inĂ©dite que s’est dĂ©roulĂ© ce show du Super Bowl. Le leader du groupe irlandais, Bono a traversĂ© la foule puis a interprĂ©tĂ© Where the streets have no name. Sur le fond de la scĂšne, dĂ©file le nom des centaines de victimes tout au long du show, et le chanteur a conclu son intervention en dĂ©voilant un drapeau amĂ©ricain brodĂ©e dans l’intĂ©rieur de la veste.

Vous souhaitez parier sur le Super Bowl ?

Retrouvez ici toutes nos revues Ă  ce sujet :