Quel est le meilleur joueur soccer de l’histoire ? Voici notre Top 15

meilleurs joueurs de foot de l'histoire

C’est une question qui revient régulièrement sur la table et qui ne cesse de déchainer les passions : quels sont les meilleurs joueurs de l’histoire du soccer ? Nous avons tâché d’y répondre tout en ayant bien conscience qu’il s’agit d’un sujet épineux.

En effet, il s’avère assez difficile d’établir un classement qui conviendrait à chacun d’entre vous. Cette sélection est donc loin d’être exhaustive et a surtout le mérite de vous faire découvrir des joueurs issus de différentes époques, mais tous entrés dans la légende du soccer.

Les 3 meilleurs bookmakers pour parier sur le football
1
  • Un bonus de 100% jusqu'à 300$
  • 30 disciplines représentées
  • Une application mobile efficace
2
  • Un bonus de 100% jusqu'à 100$
  • Une référence à l'échelle mondiale
  • 30 000 retransmissions sportives
3
  • Un bonus de 100% jusqu'à 300$
  • Des cotes élevées, voire boostées
  • Un service client disponible 7j/7

15 – Ronaldinho

ronaldinho

Alors certes, Ronaldinho n’a joué que trois ou quatre ans à son meilleur niveau, la faute à une hygiène de vie loin d’être irréprochable. Durant cette période, le Brésilien a néanmoins gagné le statut d’icône et est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs dribbleurs de tous les temps.

Capable d’inventer un nouveau geste à chaque match, Ronaldinho a marqué l’histoire du football grâce à ses chevauchées fantastiques, ses passes géniales, ses dribbles imprévisibles mais aussi sa joie de vivre. Arborant constamment un sourire aux lèvres, Ronnie amenait un véritable vent de fraicheur à chacune de ses apparitions.

14 – Eusebio

eusebio

Véritable légende du Benfica, Eusebio a permis au club lisboète de prendre une toute nouvelle dimension. Avec les Aigles, il remporte notamment de nombreux titres nationaux et la Coupe des Clubs Champions, perdant au passage trois autres finales de C1. Redouté par toutes les équipes européennes, le Portugais avait un ratio d’un but par match.

Il se distingue également avec la sélection lors de la Coupe du Monde 1966 : il termine meilleur buteur de la compétition (9 buts) et permet au Portugal d’accrocher la troisième place. Surnommé la Panthère noire et considéré comme l’alter ego européen de Pelé, Eusebio a marqué les années 1960 de son empreinte.

13 – Marco Van Basten

van basten

Malgré une retraite anticipée à l’âge de 28 ans en raison de trop nombreuses blessures, Marco Van Basten reste encore aujourd’hui considéré comme l’une des plus grandes références au poste d’avant-centre. Indissociable de ses deux coéquipiers Ruud Gullit et Frank Rijkaard en club comme en sélection, le Hollandais était doté d’un sens du but unique.

Marco Van Basten a inscrit des dizaines et des dizaines de buts d’anthologie, le plus marquant étant forcément cette reprise de volée en angle fermé lors de la finale de l’Euro 1988. Ce jour-là, il permet aux Pays-Bas de remporter le premier trophée international de leur histoire. Cet attaquant élégant est également l’un des principaux artisans de la suprématie de l’AC Milan à cette époque.

12 – Bobby Charlton

charlton

La légende de Bobby Charlton débute par une histoire tragique. Membre des Busty Babes, ces jeunes joueurs recrutés par Matt Busby à Manchester United, Bobby Charlton est l’un des survivants du crash de Munich. Ce terrible accident d’avion fait 21 victimes, dont 8 coéquipiers de l’Anglais.

S’il restera marqué à vie par cette tragédie, Bobby Charlton trouve néanmoins la force nécessaire pour relever Manchester United. Ce capitaine exemplaire remporte ainsi la Coupe des Clubs Champions avec MU en 1968, soit dix ans après l’accident.

Il est également l’un des principaux artisans de la victoire de l’Angleterre à la Coupe du Monde 1966. Milieu de terrain infatigable, Bobby Charlton était également doté d’un véritable sens du but, d’une frappe lourde et d’une grande qualité de passe. On lui attribue bien souvent le titre de précurseur du ballon piqué.

11 – Michel Platini

platini

Première icône du football français, Michel Platini a été élu à la fois joueur français et joueur de la Juventus du XXème siècle. C’est dire l’empreinte laissée par le roi Michel. Ce meneur de jeu exceptionnel empilait les buts, mais assumait également le rôle de chef d’orchestre dans toutes ses équipes. On se souvient aussi de lui pour sa redoutable efficacité sur coup-franc, l’une de ses marques de fabrique.

Le Français mène les Bleus à leur premier trophée international lors de l’Euro 1984. Deux ans après les larmes de Séville, il survole la compétition en inscrivant 9 buts en 5 matchs. Rarement un joueur n’a autant dominé un tournoi international que Michel Platini lors de cet Euro, excepté Diego Maradona en 1986. Joueur charismatique par excellence, le roi Michel reste encore aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs de l’histoire.

10 – Ronaldo

ronaldo

Lorsque Ronaldo arrive en Europe, le monde du football reste sans voix face à un tel phénomène. Sous les couleurs du PSV Eindhoven, du FC Barcelone et de l’Inter Milan, le Brésilien semble inarrêtable pour les défenses adverses.

Mêlant à la fois puissance, technique et sens du but, R9 s’affirme comme le meilleur joueur du monde dans les années 1990. Chaque week-end, ses exploits sont suivis avec la plus grande attention par les fans de football.

Deux graves blessures coup sur coup au genou droit viennent briser l’élan du Brésilien. S’il ne retrouvera jamais le niveau qui était le sien auparavant, il réalise l’un des plus grands come-backs de l’histoire du sport en remportant sa seconde Coupe du Monde avec le Brésil en 2002. Il finit meilleur buteur du tournoi et rejoint ensuite les Galactiques du Real Madrid où, malgré son corps meurtri, il reste au niveau des plus grands joueurs de son époque.

9 – Zinedine Zidane

zidane

Il est difficile d’évaluer le rapport de Zinedine Zidane avec le football tant celui-ci relève presque du domaine du mystique. Le Français a notamment toujours été présent lors des grands rendez-vous et avec la manière.

Les exemples sont nombreux : son doublé pour son premier match avec l’équipe de France ; son doublé sur corner en finale de la Coupe du Monde 1998 ; sa reprise de volée exceptionnelle en finale de la Ligue des Champions ; son match fantastique face au Brésil en 2006 ; sa panenka puis son coup de boule lors du dernier match de sa carrière, c’est-à-dire une finale de Coupe du Monde.

Zidane, c’est aussi un style de jeu unique. D’une élégance rare balle au pied, il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands meneurs de jeu de l’histoire. Son sens du tempo, son toucher de balle et sa manière de danser avec les joueurs adverses ont marqué des générations entières.

8 – Franz Beckenbauer

beckenbauer

Régulièrement cité comme le plus grand défenseur central de l’histoire, Franz Beckenbauer a donné une nouvelle dimension à ce poste si particulier. Ce libéro au buste altier n’hésitait jamais à apporter le surnombre lors des phases offensives et attachait le plus grand soin à ses relances.

Avec Gerd Muller et Sepp Maier, il est le symbole du grand Bayern des années 1970, remportant notamment les trois premières Coupes des Clubs Champions du club bavarois.

En sélection, Franz Beckenbauer a gagné l’Euro et la Coupe du Monde. Il construisit d’ailleurs une grande partie de sa légende au cours des différentes Coupes du Monde auxquelles il participa : auteur de 4 buts en 1966, il termine la demi-finale 1970 avec le bras en écharpe et remporte finalement le sacre mondial en 1974 en muselant Johan Cruyff en finale.

7 – Cristiano Ronaldo

cristiano ronaldo

Cristiano Ronaldo a établi un seuil d’exigence envers lui-même qui n’avait jamais été atteint dans l’histoire du football. Ce monstre de travail a su tirer profit de son talent naturel en l’associant à une condition physique exceptionnelle, d’où la longévité de CR7 au plus haut niveau. Le Portugais a également eu l’intelligence de changer son jeu au fil des années, l’ailier dribbleur de ses débuts laissant peu à peu place à une machine à buts.

A l’heure actuelle, Cristiano Ronaldo a déjà inscrit plus de 700 buts et est bien parti pour battre le record absolu en la matière. Au vu de sa forme physique, il lui reste encore plusieurs belles années. Le Portugais continue d’ailleurs d’afficher la même soif de vaincre alors qu’il a déjà quasiment tout gagné, que ce soit en club avec notamment 5 Ligues des Champions ou en sélection avec cette victoire lors de l’Euro 2016.

6 – Garrincha

garrincha

Au Brésil, certains observateurs estiment que sa popularité est encore plus grande que celle de Pelé. Parfois considéré comme le meilleur dribbleur de tous les temps, Garrincha est une légende aussi bien pour son talent inouï que pour son destin tragique.

Né d’un père alcoolique dans une famille pauvre amérindienne, le Brésilien souffre de problèmes congénitaux à sa naissance : sa colonne vertébrale n’est pas droite, ses jambes sont arquées et sa jambe droite fait six centimètres de plus que celle de gauche.

Garrincha va pourtant faire de ce handicap une véritable force sur le terrain : la feinte qu’il effectuait toujours sur son côté droit et qui est restée dans les annales, tirait profit de la différence de taille entre ses deux jambes. Plus surprenant encore, cette feinte passait toujours.

Double vainqueur de la Coupe du Monde, la légende de Botafogo est d’ailleurs le grand artisan de la victoire du Brésil en 1962, Pelé s’étant blessé au premier tour. Celui que l’on surnommait O Alegria do Povo (Joie du peuple) meurt seul, alcoolique, dépressif et en surpoids à l’âge de 49 ans, laissant un pays entier en proie à une peine indescriptible.

5 – Alfredo Di Stefano

di stefano

Encore aujourd’hui, il est difficile de savoir quel était le véritable poste d’Alfredo Di Stefano. Il faut dire que l’Argentin naturalisé Espagnol assumait toutes les fonctions sur le terrain : buteur, passeur et dépositaire du jeu. Don Alfredo termine notamment meilleur buteur de trois championnats différents malgré le fait de ne pas évoluer très souvent en pointe.

Il faut dire que ce véritable métronome possédait des qualités intrinsèques lui permettant d’avoir plusieurs coups d’avance sur ses adversaires. Technicien hors pair, Alfredo Di Stefano était aussi un génie tactique et pouvait s’appuyer sur une condition physique impressionnante. Ce joueur charismatique a fait du Real Madrid le meilleur club du monde en remportant notamment 5 Coupes des Clubs Champions avec les Merengues.

4 – Johan Cruyff

cruyff

Première incarnation du football total, Johan Cruyff a marqué les années 1970 en tant que joueur et les années 1990 en tant qu’entraineur. Il débute sa carrière à l’Ajax Amsterdam sous la houlette de l’illustre Rinus Michels et représente à lui tout seul cette nouvelle façon de concevoir le jeu.

Il remporte d’ailleurs trois Coupes des Clubs Champions avec l’Ajax avant de s’envoler pour le FC Barcelone, un club qu’il marquera durablement malgré l’absence de palmarès. Ce n’est pas un hasard si l’Ajax et le Barça sont aujourd’hui deux clubs très proches.

Malgré sa grande consommation de cigarettes et son physique frêle, Johan Cruyff illumine les terrains de toute sa classe. Capable des gestes les plus fous, le Hollandais volant comprenait le football mieux que personne et était doté d’une technique exceptionnelle. Seul regret de son immense carrière, il échoue en finale de la Coupe du Monde 1974 face à l’Allemagne.

3 – Lionel Messi

messi

Le premier but de Lionel Messi annonçait déjà la couleur : sur une louche subtile du meilleur joueur du monde de l’époque Ronaldinho, l’Argentin marque d’un lob parfait avant d’être pris sur ses épaules par le génie brésilien, comme un passage de témoin.

Lionel Messi est né avec un don unique pour le football. Son style de jeu si particulier, avec des crochets courts et un ballon qui lui colle littéralement au pied, est un enfer pour les défenses adverses. Ses passes sont tout aussi délicieuses tandis que l’Argentin est devenu au fil des ans un redoutable tireur de coup-francs. Ce que fait Lionel Messi avec un ballon est inexplicable, de l’ordre de l’irrationnel.

Le génie argentin est devenu le meilleur buteur de l’histoire du FC Barcelone et a permis au club catalan de connaitre ses plus belles heures, avec notamment 4 Ligues des Champions. S’il n’a remporté aucun trophée avec l’Argentine, Lionel Messi a tout de même connu trois finales perdues dans une équipe de l’Albiceleste loin de son lustre d'antan.

2 – Diego Maradona

maradona

Un match illustre à merveille l’image controversée de Diego Maradona : le 22 juin 1986, l’Argentine et l’Angleterre se retrouvent en quarts de finale de la Coupe du Monde, dans un climat délétère entre les deux pays en raison de la guerre des Malouines.

El Pibe de Oro va alors montrer les deux facettes de sa personnalité. Marquant un premier but de la main, le meneur de poche argentin va ensuite inscrire l’un des plus beaux buts de l’histoire en dribblant la moitié de l’équipe adverse.

Maradona permet d’ailleurs aux siens de remporter cette Coupe du Monde et survole la compétition comme aucun joueur ne l’avait fait auparavant. La posture romanesque de Diego ne laisse personne indifférent.

Certains préfèrent le voir comme un paria en raison de sa vie nocturne agitée, de sa dépendance à la cocaïne, de ses bagarres sur le terrain et de ses relations troubles avec la Camorra. Les autres, et ils sont heureusement plus nombreux, le considèrent comme une idole grâce à ses exploits avec Naples, son toucher de balle unique et ses dribbles insaisissables malgré les tacles assassins.

1 – Pelé

pelé

Elu meilleur joueur du XXème siècle, Pelé demeure le seul joueur à avoir remporté la Coupe du Monde à 3 reprises (1958, 1962 et 1970). En avance sur son temps, le Brésilien a régné sans partage sur la planète foot, d’où son surnom de Roi.

Doté d’un niveau technique jamais vu auparavant, Pelé a révolutionné le jeu et a marqué des générations entières grâce à des gestes d’anthologie.

Il est d’ailleurs considéré à juste titre comme la première star mondiale du football. Les tournées internationales de son club de Santos étaient suivies par des milliers de spectateurs avides de découvrir de leurs yeux le talent unique de Pelé.

Ayant disputé plus de 18 saisons sous les couleurs de Santos et après un bref passage du côté du New York Cosmos, le Brésilien prît sa retraite en ayant inscrit 780 buts toutes compétitions confondues, plus de 1000 en comptant les matchs amicaux.

Ils étaient tout proches d’intégrer cette liste

Comme vous pouvez l'imaginer, le choix n’a pas été facile et nous avons dû nous résoudre la mort dans l’âme à écarter les joueurs suivants : les gardiens Lev Yachine, Sepp Maier, Dino Zoff, Manuel Neuer, Iker Casillas et Gianluigi Buffon ; les défenseurs Roberto Carlos, Giacinto Facchetti, Franco Baresi, Paolo Maldini et Cafu ; les milieux Lothar Matthaus, Xavi, Iniesta, Zico, Ruud Gullit et Gianni Rivera ; et enfin les attaquants Gerd Muller, Roberto Baggio, Romario et Ferenc Puskas.

Vous voulez découvrir les légendes des autres sports ?

Nous vous conseillons les articles suivants :